70 fans | Vote

#211 : Une autre époque

Mac et Bud enquêtent sur les méthodes contestées d'un officier instructeur. Harm s'infiltre pour les aider dans leur investigation.

Popularité


4.67 - 3 votes

Titre VO
Force recon

Titre VF
Une autre époque

Première diffusion
07.03.1997

Plus de détails

Réalisateur: Alan J. Levi
Scénaristes: Tom Towles, Stephen Zito

211 / UNE AUTRE ÉPOQUE

 

 6h GMT CAMP PENDLETON CALIFORNIE

Il fait nuit; trois marin's en treillis délimitent sur une carte la zone de sécurité d'une prochaine opération;

Un commando est désigné pour aller marquer une cible au laser de l'autre côté d'un pont.

Deux avions se soutien sont avertis que l'objectif va leur être désigné, qu'il s'agit d'un char à pulvériser avant de nettoyer la zone au tir.

Au sein du commando, les hommes ne sont pas d'accord entre eux sur la zone de marquage à respecter pour désigner la cible. Il est décidé d'obéir au capitaine et de s'en approcher très près.

Le char est marqué au rayon laser, les avions le pulvérisent au premier passage;

Au second, ils arrosent la zone de bombes qui explosent de toute part.

Un des hommes du commando panique, hurle, se lève et commence à partir en courant. Un autre bondit pour le rattraper et le jeter à terre, il lui tombe dessus.

Les tirs cessent; les deux hommes ne se relèvent pas.

 

 13h GMT QG DU JAG

Dans le bureau de Mac, l'ambiance est à l'impatience: pour Bud, il est temps de partir mais il ne trouve pas le dossier, pourtant sous ses yeux; Harm arrive à sont tour en regardant sa montre ce qui achève d'irriter Mac: Ils ont encore tout le temps !

Harm accompagne ses partenaires à l'ascenseur et évoquent, avec eux, le fond de l'affaire sur laquelle ils partent enquêter.

Il est reproché au capitaine KOONAN d'avoir mis la vie de ses hommes en danger.

Or cet homme est une légende vivante surnommé Le Duke ( comme John WAYNE ) pour sa sévérité, il est plus médaillé que tout autre, a passé presque toute sa carrière dans les sections de reconnaissance des marin's et est l'auteur des programmes d'entraînement.

L'enquête sera d'autant plus difficile que l'univers des sections de reconnaissance est un milieu particulièrement fermé.

Sans un mot de soutien ni d'encouragement, Harm laissent partir Mac et Bud.

En civil, il se rend en banlieue et frappe à la porte d'une maisonnette en appelant le sergent-major SAUER.

Faute de réponse, il s'apprête à quitter les lieux quand, au coin du jardin, apparaît un homme en treillis qui le hèle en l'appelant « recrue! ».

Sans vouloir entrer dans ce jeu, Harm tente de se présenter mais l'autre l'interrompt brutalement et commence à lui tourner autour en lui hurlant, sous le regard goguenard de cinq badauds accoudés à la balustrade qu' « il est le plus minable spécimen qu'il lui a été donné de rencontrer et qu'il va avoir bien du mal à corriger ce que Dieu a si magistralement loupé »! Harm comprend vite que SAUER ne plaisante pas.

 

 18h GMT CAMP PENDLETON – CALIFORNIE.

Mac et Bud sont accueillis par le colonel MALCOLM qui ne dissimule pas sa joie de voir affecter un marin's à cette enquête, une femme de surcroît.

Il leur fait part de l'évolution subie par le corps des marin's, ces derniers temps. S'il est encore de bon ton de se montrer dur avec les hommes, il est désormais devenu inacceptable de mettre leur vie en danger, surtout à l'entraînement.

Le colonel remet à Mac le plan de KOONAN et lui indique que, si ce dernier reconnaît bien que les hommes étaient en dehors de la zone de sécurité, il en veut pour explication, sinon pour excuse, que la ligne de démarcation était brouillée.

Le colonel MALCOLM soutiendra le capitaine KOONAN, c'est un ami qu'il respecte, dans ses explications tant qu'elles ne terniront pas l'image du corps des marin's.

Mac et Bud se rendent sur les lieux de l'accident et sont bien en peine de reconnaître, sur le terrain et de jour, la délimitation des différentes zones telle qu'elle figure sur la carte.

Dans le jardin du sergent SAUER, Harm, torse nu, a accepté de subir l'entraînement de ce dernier. Il ne se laisse cependant pas faire et parviens à jeter le sergent SAUER à terre.

Les deux hommes peuvent se serrer la main.

 

Mac et Bud attendent de pouvoir interroger le capitaine KOONAN et assistent à la fin de l'entraînement de quatre marin's, futurs membres d'une section de reconnaissance. Admirative, Mac lâche le mot « impressionnants » pour qualifier ces hommes, KOONAN la corrige : les marin's sont impressionnants mais les Recon. ( sections de reconnaissance ), eux, doivent être exceptionnels s'ils ne veulent pas mourir car c'est sur eux que reposent les missions les plus difficiles confiées au corps des marin's. Le sergent TESLA s'entend expliquer que s'il lui faut plus de deux coups pour tuer son ennemi au close combat, ses chances de mourir augmentent de 60%.

KOONAN se montre réticent à s'expliquer sur l'accident, tout est dans son rapport. Questionné par Mac, il est contraint d'admettre qu'il s'agissait d'un nouvel exercice, qu'il connaissait mal le terrain et ne l'avait reconnu qu'une seule fois. Sur l'autorisation sollicitée par Mac d'entendre tous les hommes présents, KOONAN objecte que ses soldats ont un emploi du temps serré, le réveil est à 4h30 et les premiers exercices à 6, Mac pourra-t-elle les interroger dans ce créneau horaire ?

Quand elle répond, en souriant, qu'à cette heure là elle en est déjà au déjeuner, le regard de KOONAN sur elle change et il lui propose d'utiliser son bureau.

Il croit devoir ajouter qu'il prend régulièrement des nouvelles de ses hommes blessés mais qu'il préfère que cela soit arrivé à l'entraînement plutôt qu'en temps de guerre: ce type d'exercice est précisément conçu pour éliminer des hommes comme BELL, révéler des peurs comme celle qu'il a ressentie et qui mettent en danger toute une unité de reconnaissance.

Dans le bureau du colonel MALCOLM, un marin's se tient debout, dos à la porte. Mac et Bud entrent et le colonel MALCOLM leur présente le sergent POST appelé pour encadrer une section de reconnaissance, à la place du sergent KRYCEK, blessé.

L'homme se retourne pour saluer les arrivants: c'est Harm....

La surprise de Mac et Bud n'a pas échappé au colonel MALCOLM. Mac est la première à se ressaisir et elle admet connaître POST pour avoir servi avec lui en Bosnie. Mais quand MALCOLM fouille sa mémoire pour y trouver le nom du commandant du 29ème bataillon, Harm est incapable de répondre. C'est, bien entendu, Mac qui vient à son secours.

Bud, Mac et Harm quittent le bureau de MALCOLM, ces deux derniers se disputant. Harm reproche à Mac de l'avoir piégé avec le 29ème bataillon et Mac de ne pas l'avoir avertie de son infiltration et de sa venue.

Bud tentent, une première fois, d'apaiser la dispute mais en vain. Harm renchérit sur la difficulté qu'il va y avoir à faire parler les Recon. « c'est plus difficile que de faire couler du sang d'un caillou »!

Bud parvient enfin à faire rire les deux compères: comptant les points, il leur donne raison à chacun à 95% et tort à 5% !

 

 13h45 CAMP PENDLETON – CALIFORNIE

Mac achève l'interrogatoire des hommes de KOONAN par le sergent TESLA . Ce dernier, au garde-à- vous, ne fournit aucune explication objective, se bornant à déclarer qu'il ferait avec le capitaine KOONAN l'aller et retour en enfer. Il ne se déride pas quand Mac lui fait remarquer qu'il s'agit là du titre d'un vieux film, de même qu'il ne se détend pas, refuse de se mettre au repos.

Il s'exprime ensuite librement pour imputer la responsabilité de l'accident à BELL qui a relevé la tête. Il confesse avoir été mort de peur cette nuit là, avoir subi un baptême du feu terrifiant par le bruit des bombes. Mais, s'il sait qu'il aura encore peur au combat, il est confiant, désormais, dans ses capacités à encaisser ce sentiment sans paniquer. Il sait qu'en toute circonstance il fera ce qu'on attend de lui.

Mac le laisse partir et résume, pour Bud, ce qu'ils ont, c'est à dire pas grand chose: un grave accident d'entraînement imputable à une recrue; pour Mac, c'est inacceptable.

Se rendant en voiture sur le terrain d'exercice, KOONAN explique à POST / Harm, ce qu'il attend de lui en qualité d'instructeur des Recon.: il n'est pas là pour bichonner ou dorloter les recrues mais pour en faire des hommes endurcis, bien trempés, convaincus qu'ils sont capables de faire leur devoir et d'en revenir vivants.

 

Sur le terrain, le caporal SIBLEY tente en vain de franchir un mur. POST lui hurle dessus dans les mêmes termes que ceux utilisés par SAUER dans son jardin, puis ordonne de suspendre l'exercice jusqu'au lendemain. Le regard de KOONAN est réprobateur, Harm lui fait remarquer que l'homme est épuisé. Mais « Il n'y a pas de lendemain, à la guerre », et POST rappelle SIBLEY qui rate à nouveau et retombe dans la boue.

Harm lui rappelle les gestes techniques, l'encourage et interpelle aussi les autres marin's pour venir soutenir leur camarade, au nom de l'équipe qu'ils sont censés être.

Soutenu et encouragé, SIBLEY réussit enfin à franchir son mur.

 

 11h GMT HÔPITAL NAVAL DU CAMP DE PENDLETON

Mac et Bud interrogent en premier le sergent KRICEK, en soin de rééducation sur un tapis roulant, un genou et la cuisse bandés très haut. Il défend KOONAN et attaque ceux qui minimisent l'entraînement: ce sont ceux-là qui hurleront les plus fort contre le corps des marin's qui n'aura pas ou mal fait son travail, surtout si c'est de leur mort qu'il est responsable.

Au chevet du caporal BELL que le médecin a laissé voir cinq minutes seulement, les révélations sont d'une autre ampleur: en effet, BELL se souvient avoir vu KOONAN faire quelque chose avec le plan, la carte. Il l'a frotté de terre puis a tracé dessus une ligne au crayon.

BELL lève les doutes de Mac en lui indiquant qu'il se trouvait alors tout près de KOONAN et que la lune brillait fort.

 

 5h45 GMT– CANTINE DU CAMP PENDLETON – CALIFORNIE

POST / Harm arrose avec ses hommes, à la bière, le succès de SIBLEY. Il essaie de les faire parler de la nuit de l'accident; quand SIBLEY est près de se lâcher et de parler du capitaine KOONAN, il est interrompu par TESLA qui reporte la discussion sur KRICEK qui a sauvé BELL.

A une autre table, des rangers, coiffés de bérets noirs, se moquent de ces Recon. Le ton monte rapidement et si POST / Harm a, un très court instant, tenté de retenir une bagarre, son ton employé est tellement railleur qu'il est le premier à être attaqué et mis en demeure de devoir corriger le chef des rangers. Très vite, le combat dégénère en rixe générale.

 

 14h GMT- PRISON DU CAMP PENDLETON - CALIFORNIE

POST / Harm et les quatre hommes de sa section de Recon sont incarcérés dans une vaste cellule. L'un des marin's félicite son chef pour sa force de caractère: combien de temps s'est-il retenu de tabasser son adversaire? Trois ou quatre secondes?

Harm se frotte une main endolorie et tente d'entamer une conversation; il ne se souvenait pas que ça faisait si mal, ce n'est pas qu'il refuse la bagarre mais, de nos jours, il est devenu difficile d'en trouver une bonne.... TESLA approuve, les gens préfèrent discuter, mais tel n'est pas le cas des Recon, eux, ils agissent. Harm renchérit pour déplorer que le corps des marin's n'est plus ce qu'il était et SIBLEY revient sur l'accident de BELL.

TESLA les interrompt, coupe court à la discussion pour interroger Harm sur ce qu'il pense de KOONAN; Harm lui rétorque qu'il ne peut s'être forgé une opinion: il n'est que le petit nouveau du groupe....TESLA est pris à son propre piège et ne peut se retenir de dire ce qu'il pense de son capitaine: il le soutient, ne le trouve pas trop dur avec les hommes parce qu'à la guerre tout ne se passe pas toujours comme prévu; KOONAN est connu pour rajouter des problèmes sur le terrain et c'est bien ainsi, les hommes sont forcés d'apprendre à les résoudre en situation réelle. Ainsi, ils reviennent vivants de leur mission.

Le capitaine KOONAN arrive et fait libérer le groupe qui doit, le jour même, participer à une mission d'entraînement à tirs réels.

Lors du briefing de préparation, le capitaine KOONAN revient sur l'incident de la veille pour obtenir quelques explications de POST: aucun rangers attaqués n'étaient au mitard....parce qu'ils étaient tous à l'infirmerie !

Harm rejoint Mac et la hèle amicalement; elle lui fait remarquer sa supériorité hiérarchique et l'obligation de saluer un officier. Harm y défère, amusé.

Ils échangent ensuite leurs informations au sujet de l'accident: Mac doit présenter un rapport au capitaine MALCOLM à midi: faut-il ou non relever KOONAN de son commandement, le laisser mener l'exercice de l'après-midi, le dernier de la formation de cette section de Recon.?

Mac apprend à Harm que KOONAN a volontairement modifié le plan, selon la déposition de BELL. Harm rétorque que, d'une part, KOONAN est connu pour rajouter des problèmes sur le terrain et, d'autre part, que la modification de la carte qui serait à l'origine de l'accident, n'est pas prouvée, qu'elle résulte seulement de la déclaration d'un homme qui a paniqué.

Le débat s'élève ensuite sur les questions de principe: KOONAN a des méthodes d'entraînement peut-être contestables et qui contournent peut-être un peu les règles mais leurs résultats prouvent leur valeur puisque les hommes reviennent de la guerre en vie. Mac objectent que ces méthodes violent la loi si des hommes sont blessés à l'entraînement, et que KOONAN est un mauvais officier s'il met sciemment la vie de ses hommes en danger.

Devant le colonel MALCOLM, Mac se montre moins intransigeante; elle accède ainsi à la requête de Harm d'obtenir plus de preuves et sollicite du colonel – très inquiet pour l'opération de l'après-midi - que KOONAN ne soit pas immédiatement relevé de ses fonctions.

Dehors, devant la section de reconnaissance Chien Rouge 5, le capitaine KOONAN présente la mission à venir; il s'agit d'extraire deux ou trois marin's, prisonniers et peut-être blessés d'un village ennemi encore occupé par quelques hommes hostiles. Des tirs d'artillerie précéderont l'intrusion de la section et, dès qu'elle aura évacué la zone, les mêmes tirs doivent raser le village. La section doit être déposée par hélicoptère sur un toit à 16h; les tirs auront lieu à balles réelles, les hommes risquent donc d'être blessés s'ils n'évacuent pas assez vite.

Quand KOONAN a terminé son exposé, Harm l'interroge sur le point de savoir s'il n'a rien oublié; KOONAN n'est pas dupe de la perche qui lui est ainsi tendue mais refuse de la saisir, il renvoie simplement le sergent à prévoir d'avoir à résoudre des problèmes non évoqués, sur le terrain.

 

 24h00 GMT POSTE D'OBSERVATION DE LA SECTION CHIEN ROUGE 1

Y sont présents le capitaine KOONAN et d'autres officiers; ils observent l'arrivée de la section Chien Rouge 5 sur les lieux.

 

 00h05 GMT POSTE D'ARTILLERIE 3/214

L'hélicoptère avertit les militaires affectés à ce poste de l'arrivée de la section Chien Rouge 5 au point d'insertion. Immédiatement est donné l'ordre de préparer les armes, des canons, pour le bombardement final.

Pendant ce temps, la section de POST / Harm, Chien Rouge 5, progresse dans le village et commence à défoncer les portes de maisons rarement occupées. Quelques ennemis s'y trouvent tout de même embusqués et sont tués par les hommes de POST sans même avoir eu le temps de faire feu. Les ordres sont brefs et exécutés immédiatement; tout est parfaitement sous contrôle et la capitaine KOONAN qui observe en fait la remarque et s'en réjouit.

Dans une maison, enfin, deux prisonniers sont localisés. POST donne ordre à SIBLEY de les détacher et de vérifier leur état de santé, à TESLA, de lui brancher la radio.

POST réussit à prévenir CHIEN ROUGE 1 de la réussite de la mission mais ne reçoit aucune réponse; KOONAN s'inquiète de constater que la radio de Chien Rouge 5 fonctionne alors que la sienne ne peut émettre. POST et TESLA entendent l'inquiétude de KOONAN.

TESLA apprend alors à POST qu'il s'attendait à un problème de cette nature: il a vu KOONAN remplacer son packtage par un autre et a immédiatement rétabli l'ordre des sacs.

La mission est un succès et la section Chien Rouge 5 peut et doit évacuer avant que ne commencent les tirs de canons.

Arrivé à la sortie du village, POST avertit l'artillerie de ce que la zone est dégagée; les hommes courent sur un chemin de campagne; TESLA est resté en arrière, le temps de ranger sa radio. Au lieu de rejoindre ses camarades, il fait demi-tour et regagne le village malgré les cris de POST qui l'a vu faire en se retournant pour s'assurer qu'il suivait bien.

TESLA pénètre dans une maison non visitée par la section et découvre, au lieu de ce qu'il croyait être un troisième prisonnier, un tas de chiffons, un leurre.

Il s'apprête à fuir mais heurte une poutre qui s'effondre sur sa jambe: il ne peut plus bouger.

POST ne voyant pas TESLA revenir ordonne à ses hommes de poursuivre leur fuite mais fait, lui, demi-tour pour aller le chercher: il préviendra l'artillerie de retenir ses tirs au moyen de la radio de TESLA.

De son poste, KOONAN a constaté que le village n'était pas évacué; faute de radio, il ne peut retenir les tirs: il doit y aller en voiture.

Sur le chemin, il est arrêté par un véhicule embourbé. Les hommes sont contraints de pousser le camion pour le sortir de l'ornière. KOONAN arrive au poste d'artillerie alors que les tirs ont déjà commencé.

Au village, la poutre est beaucoup trop lourde pour être déplacée par un homme seul et la radio est hors service. Les tirs commencent.

POST et TESLA sont alors rejoints par le reste de la section: ils sont une équipe ! Les prisonniers sont lâchés au sol sans grand ménagement et tous les hommes unissent leur force pour soulever la poutre: TESLA parvient à se dégager mais il est blessé; il est chargé sur les épaules de son chef

Toute la section peut enfin quitter les lieux sous un feu nourri.

Au poste d'artillerie, devant Mac et Bud, KOONAN est sommé de s'expliquer sur le dysfonctionnement de la radio: sa peur a été cette fois trop forte de perdre à nouveau des hommes sous un tel feu et il avoue le brouillage de la carte la nuit de l'accident de BELL. Il explique ses gestes par son souhait de faire sentir aux hommes l'odeur de la poudre et leur faire connaître la peur.

Plus tard, dans son bureau, la lecture d'un article de journal réjouit le colonel MALCOLM; il félicite Bud et Mac pour leur travail.

Dehors, en grand uniforme, KOONAN quitte le corps des Recon.; Harm l'attend en uniforme de l'aéronavale. KOONAN lui fait remarquer qu'il le préférait en treillis; Harm répond qu'il était fier de le porter; KOONAN ajoute qu'il lui faisait honneur.

Les informations sur l'état de santé de BELL sont bonnes et Harm déplore que KOONAN soit contraint de partir. Pour le capitaine, c'est sans doute mieux ainsi car il ne comprend plus ce corps et craint que son évolution ne soit pas dans l'intérêt du pays. Harm ne peut qu'espérer que KOONAN se trompe.

Les deux homme se serrent la main, puis échangent le salut militaire;KOONAN dépasse Harm non sans lui avoir posé la main droite sur l'épaule gauche.

Kikavu ?

Au total, 29 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

hazalhia7 
08.05.2021 vers 11h

friends76 
05.05.2019 vers 17h

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

boubou40 
03.06.2018 vers 17h

Annaelle19 
08.06.2017 vers 13h

Marion 
30.04.2017 vers 00h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

albi2302 
Locksley 
zab4942 
Ne manque pas...

Livraison de juillet : de nouvelles cartes sont disponibles pour la collection d'HypnoCards !
HypnoCards | Nouvel arrivage !

Activité récente

Les Sondages
01.07.2022

Acteurs
Aujourd'hui à 21:03

Actualités
Rabb et Mackenzie aident le NCIS de Los Angeles sur M6 !

Rabb et Mackenzie aident le NCIS de Los Angeles sur M6 !
Aujourd'hui, samedi 30 octobre, Harmon Rabb et Sarah Mackenzie sont de retour sur le petit écran...

Catherine Bell vous attend dans son quartier pour Un Soupçon de Magie

Catherine Bell vous attend dans son quartier pour Un Soupçon de Magie
Avis aux fans de Catherine Bell : un quartier Good Witch a ouvert ses portes sur la citadelle cette...

David James Elliott rejoint la série Heels

David James Elliott rejoint la série Heels
David James Elliott et Joel Murray (Mad Men) rejoignent la série Heels dans des rôles...

HypnoAwards : Good Witch, meilleur drame du câble !

HypnoAwards : Good Witch, meilleur drame du câble !
Félicitations à la série Good Witch dans laquelle Catherine Bell joue la gentille sorcière Cassie...

Un Soupçon de Magie obtient une 7ème saison

Un Soupçon de Magie obtient une 7ème saison
Sortilège réussi pour Cassie Nightingale, la jolie sorcière jouée par Catherine Bell reviendra pour...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Quelle série issue de la franchise a votre préférence ?

Total : 34 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

Aloha81, 01.07.2022 à 14:45

Aloha ! Nouvelle PDM et le nouveau calendrier est arrivé sur le quartier Magnum P.I. !

ShanInXYZ, 01.07.2022 à 18:21

Nouveau mois sur le quartier Doctor Who : Calendrier, PDM spéciale Matt Smith, Survivor, etc... Passez voir le Docteur

sanct08, Avant-hier à 12:18

Hello, une nouvelle animation vient de débuter sur X-Files et on cherche des candidats pour une anim sur Le Caméléon :=)

Sevnol, Hier à 23:21

Nouveau sondage sur His Dark Materials ! Merci d'avance pour vos votes

langedu74, Aujourd'hui à 21:18

Dernière session du Ciné-Emojis avant la pause estivale, sur le quartier HypnoClap !

Viens chatter !