70 fans | Vote

#318 : L'école de la vie

Harm ment à Annie en lui disant qu'il emmène Josh faire une excursion en voilier pour le week-end. En fait, il accompagne le jeune garçon sur un bâtiment de la Navy en compagnie d'autres enfants d'officiers. La situation se complique quand le vaisseau est pris d'assaut par des révolutionnaires cubains.

Popularité


4.5 - 2 votes

Titre VO
Tiger Tiger

Titre VF
L'école de la vie

Première diffusion
24.03.1998

Photos promo

Un révolutionnaire cubain

Un révolutionnaire cubain

Bud (Patrick Labyorteaux) accueille les enfants

Bud (Patrick Labyorteaux) accueille les enfants

Harm et Bud (David James Elliott et Patrick Labyorteaux) avec les enfants

Harm et Bud (David James Elliott et Patrick Labyorteaux) avec les enfants

Harm (David James Elliott)

Harm (David James Elliott)

Plus de détails

Réalisateur: Tom Wharmby
Scénariste: Thom Parham

318 / L' ÉCOLE DE LA VIE

 

 21h07GMT – USS STOCKDALE – GOLFE DU MÉXIQUE

Harm et Bud accompagnent la sortie en mer d'une croisière Tigre dont la mission est de former de jeunes – très jeunes – recrues pour la Marine. Bud raconte le mal de mer dont il a été victime quand, enfant, son père l'a ainsi emmener alors qu'il n'avait que onze ans. Harm a finalement obtenu d'Annie qu'elle lui confie Josh pour le week-end de son anniversaire ( voir l'épisode 316 / Chantage ) et, la veille au soir, ils sont aller au cinéma voir Titanic. Leur conversation est justement interrompue par le jeune garçon qui, au moyen d'un poste émetteur et depuis une passerelle, signale à Harm la présence d'un iceberg...ou peut-être est-ce un voilier. Bud remarque déjà un certain professionnalisme dans la façon de communiquer de l'enfant et Harm déplore que sa mère oppose un veto radical à toute éventualité d'une carrière militaire, dans les traces de son père. Elle n'a pas autorisée la croisière du jour et n'en est même pas au courant : elle croit les deux hommes partis faire de la voile. Josh rappelle Harm pour signaler, cette fois, par bâbord-avant, la présence d'un canot de sauvetage. Les deux hommes le rejoignent et Harm croit devoir lui enseigner qu'il n'y a rein de drôle à lancer des messages d'alerte fictifs. Mais l'enfant insiste, il a vu des signaux de détresse et, effectivement, une embarcation de fortune est bien en train de sombrer.

 

 21H51GMT – USS STOCKDALE – GOLFE DU MÉXIQUE

L'équipage a porté secours aux réfugiés accueillis dans le hangar n°1 et Josh reçoit les chaleureuses félicitations du commandant du navire. Parmi eux, une femme est sur le point d'accoucher et le commandant en second, le capitaine TERRY, mère de famille, décommande tout transport en hélicoptère ; l'autorisation est donnée de la mener à l'infirmerie du bord. Le commandant interroge Harm sur les conséquences juridiques de la naissance à bord d'un enfant étranger et l'avocat confirme que la question doit être posée au regard de la politique de reconduite à la frontière. Il sollicite le permission, et l'obtient, d'envoyer un message au JAG. Il confie expressément la garde de Josh à Bud en le mettant en garde contre ses tentatives de fugues.

La femme, dont le travail semble avoir commencer, est conduite sous escorte à l'infirmerie. Elle crie et se débat, appelle son mari qu'un militaire repart chercher parmi les autres réfugiés. Un homme se présente, il n'est pas son mari mais son frère, il n'y a pas de mari et le bébé à naître est le résultat d'un viol commis par des militaires de CASTRO.

Les tigres sont appelés sur un pont pour participer à un exercice de sauvetage. Josh résiste à s'y rendre et s'estime bien mieux sur la passerelle de commandement mais Bud parvient à le convaincre par le rappel au devoir d'obéir à tout ordre.

A l'infirmerie, l'homme demande à rester seul avec sa sœur pour la calmer : il explique qu'elle craint désormais tous les uniformes, mêmes ceux qui sont susceptibles de lui porter secours. Le médecin – qui n'est qu'infirmier ! - accepte bien volontiers mais donne tout de même ordre au marine's de garde de ne pas le laisser repartir sans escorte. Il fait remarquer que les femmes enceintes sont encore plus difficiles à soigner que les marine's et, en plaisantant, le garde lui conseille de se méfier car il est armé, lui !

Dans les coursives, suivi de très près par Bud, Josh discute avec une adorable petite fille de la situation respective de leurs parents. Elle est la fille du commandant en second de l'USS STOCKDALE mais, désignant Bud, elle demande à Josh s'il est sa nounou. Le jeune homme est gêné et le lieutenant le comprend, il s'éclipse dans la salle de transmission. Depuis l'écoutille, il continue sa surveillance de loin et voit bien, au bout de la coursive, le groupe tourner à droit et Josh, lui, filer vers la gauche.

A l'infirmerie, les deux réfugiés sont seuls. Immédiatement calmée, la femme s'allonge sur la table d'examen et son frère s'empare d'un scalpel avec lequel, d'un geste vif et précis, il lui tranche les bretelles de soutien-gorge. Elle relève sa robe et et retire un paquet duquel ils extraient des armes, des pains de plastique et du fil électrique !

Dans la salle des transmissions, Harm achève de rédiger son message pour le JAG. Il remarque et s'inquiète du manège de Bud qui le met au courant de la fuite de Josh. Le gamin a bien, en effet, semé son groupe et se retrouve seul dans un hangar, auprès d'un hélicoptère. Il n'a aucun mal à grimper à bord et simule des manœuvres de combat.

Des cris et des appels au secours retentissent depuis l'infirmerie, le marine's de garde se précipite, constate la panique des occupants et se retourne pour appeler de l'aide : il est abattu de deux balles dans le dos !

Sur un pont d'envol, les tigres apprennent à enfiler des gilets de sauvetage. Depuis une passerelle, Harm et Bud les observent mais ne voient pas Josh, en revanche, la petite fille avec laquelle il discutait est bien là. Les deux hommes descendent l'interroger et elle leur apprend qu'il vole ! Elle lui a indiqué la présence d'un seahawk dans un hangar et il a choisit d'aller le voir de plus près ! Harm appelle l'enfant au moyen de sa radio et le localise, il laisse Bud et part à sa recherche. La petite fille demande s'il est le père de Josh et le lieutenant explique qu'il n'est qu'un ami de sa mère. Elle regrette qu'il ne soit pas ami de la sienne... !

Dans les coursives, Harm ne remarque pas les deux réfugiés qui quittent, seuls, l'infirmerie. Ils se dirigent vers le hangar n°1 où le marine's de faction les interpelle en leur demandant où est leur escorte. Pour toute réponse, il est abattu d'une balle. Le bruit de la détonation alerte immédiatement l'infirmer occupé à examiner un autre réfugié ; ce dernier se redresse, l'immobilise et le tient en respect. L'un des hommes ouvre la porte du hangar donnant sur le pont et ordonne aux enfants de rentrer. Bud et la petite fille sont les derniers, elle relève immédiatement que l'uniforme de ce qui semble être un caporal des marine's n'est pas réglementaire : il est armé et ne porte pas son calot...le lieutenant acquiesce mais il est trop tard pour faire quoique que ce soit, sentant en eux des résistants potentiels, l'homme n'hésite pas à les menacer.

 

 22H48GMT – USS STOCKDALE – GOLFE DU MÉXIQUE

Harm a retrouvé Josh et le gronde : la dernière fois qu'il a fait ça, il a bien failli être tué ! ( épisode 312 / un enfant en danger ). Ses regrets et ses excuses sont indifférents : il n'est qu'un casse cou et la Marine n'a que faire de jeunes comme lui ! Il va déjà être difficile d'expliquer à sa mère leur épopée du week-end alors, qu'est-ce que ce serait s'il lui arrivait un accident ! L'enfant semble sincèrement contrit et se met aux ordres. Son attitude fera néanmoins l'objet d'un rapport...

Dans le hangar n°1, le marine's abattu est grièvement blessé, Bud réclame aux terroristes qu'il soit mené à l'infirmerie mais celui qui semble être leur chef, le faux caporal, est occupé à compulser une liste de noms : il recherche qui est Erin TERRY. La petite fille se lève et s'avance, elle ne répond pas aux questions sur sa filiation avec le commandant en second mais soutient sans ciller le regard autoritaire de l'homme. Pour l'impressionner, il demande à la femme d'ouvrir son pardessus : il est inutile de tenter de leur résister, elle porte une bombe à la ceinture ! Le caporal lui enjoint, avec Bud, de le suivre au poste de commandement. Pendant ce temps, ses hommes posent des pains de plastique tout autour du hangar, volent des armes et s'emparent de tous les émetteurs de la salle des transmissions.

Le capitaine TERRY est étonnée de voir sa fille arrivée sur la passerelle et Bud se fait vertement tancer d'y amener un réfugié : il déclare d'une voix ferme que ça n'en sont pas mais qu'il s'agit de terroristes en même temps que deux explosions secouent le bâtiment. Viennent d'être détruits le poste de communications et le stock d'armes de poing ! Le commandant reste confiant, les réfugiés ne sont qu'une poignée alors que son équipage compte deux cent soixante-six hommes ; mais pas armés ! Relève le caporal et il laisse Bud poursuivre : la femme enceinte ne l'était pas, en réalité, son faux ventre dissimulait une bombe qui menace actuellement d'exploser au hangar n°1 où sont réunis tous les enfants ! L'homme s'empare d'Erin qu'il tient comme un bouclier humain et le commandant se soumet : il accepte de lancer un appel radio général expliquant la situation à ses hommes et leur demandant de n'opposer aucune résistance. Mais le message n'est pas terminé, Miguel CORTEZ se présente à son tour, il prend les commandes de l'USS STOCKDALE et déclare l'état d'alerte de niveau 4, tous les hommes qui ne sont pas de quart doivent se regrouper sur le pont arrière. Il s'installe au fauteuil du commandant et attire la petite Erin auprès de lui : la barre est dirigée au 09.0 ; d'un clin d’œil, le commandant donne son accord à l'officier de navigation.

Depuis le hangar, Harm et Josh ont entendu aussi bien les explosions que les messages radio et, après avoir silencieusement fermé l'écoutille de leur refuge, ils cherchent ensemble une solution. S'enfuir de là avec l'hélicoptère nécessiterait des manœuvres impossibles à réaliser seulement à deux, et provoquerait un tel vacarme qu'ils seraient immédiatement repérés par les terroristes, et, puis, est-ce une attitude digne que de s'enfuir en abandonnant tous les amis ? Il convient donc de trouver le moyen de donner l'alerte, prévenir l'extérieur de la situation à bord. Steven SEAGAL ! Crie l'enfant à Harm qui ne comprend pas. Oui, Steven SEAGAL dans le film Piège en haute mer ! Le Pentagone est averti par le lancement de balises de détresse depuis un canot de sauvetage ! Hélas, ils ne sont pas dans un film où tout paraît toujours si facile mais l'idée en suggère une autre au capitaine : l'hélicoptère est certainement équipé d'une radio mais les ondes ne passeront jamais à travers d'une telle épaisseur d'acier...à moins que...il se dirige vers l'arrière de l'appareil et ouvre une petite trappe ; il en extrait un filin et le tire à lui ; il s'agit d'une antenne haute fréquence que l'appareil tire derrière lui quand il est en vol. Fixée à l'extérieur, elle permettrait d'émettre mais...les accès sont à plus de 10 mètres au dessus du sol et il est hors de question d'accepter la proposition de Josh de se glisser par les conduits d'aération....même pas en rêve ! Reste le téléphone portable du capitaine, les nombreuses plates-formes pétrolières du golfe sont toutes équipées d'antennes relais...mais il est resté dans sa cabine... ; Harm se dirige alors vers une écoutille et l'ouvre, la mer défile à grande vitesse quelques mètres sous eux, il n'y a pas de pont, c'est une écoutille de ravitaillement. En plaquant son corps contre la paroi, non sans avoir ordonné à l'enfant de rester là à l'attendre, Harm commence une lente et périlleuse progression le long de la coque du navire.

Sur la passerelle, toujours assis au fauteuil de commandement, CORTEZ a allumé un cigare. Il reçoit un appel d'un certain Juan qui se réjouit d'avoir trouvé le code des missiles, mais il a besoin de la clé de lancement. De nouveau, il menace les hommes d'équipage autour de lui. Le commandant refuse, CORTEZ tire sur un homme, Bud s'accroupit et constate qu'il est ...mort ! Erin, choquée, se réfugie dans les bras de sa maman qui la serre contre elle. CORTEZ reformule sa demande et le capitaine TERRY extrait de la poche de son pantalon une clé qu'elle tend au terroriste. Celui-ci s'en empare et fait remarquer que c'est pour cela que les femmes n'ont pas leur place sur les navires de combat ! En arrachant Erin aux bras de sa mère, CORTEZ l'emmène avec lui et emporte son butin à Juan.

Parvenu à sa cabine sans encombre, Harm trouve bien son téléphone mais doit se rendre à la triste évidence : il ne capte aucun réseau...

Josh, de son côté, n'est pas resté inactif : il a fixé à sa ceinture l'antenne de l'hélicoptère et entrepris d'escalader les parois du hangar ; c'est haut, très haut et l'enfant est désormais suspendu dans le vide, seulement accroché à un tuyau de toute la force de ses deux petits bras !

CORTEZ a remis la clé à Juan et lui demande la précision des missiles HARPOON ; pour toute réponse, l'homme lui demande quelle cible de Fidel il veut atteindre, le nez ou les pieds... L'homme d'État doit prendre la parole dans un stade d'ici quatre-vingt dix minutes et, dès ses premiers mots, un missile sera envoyé. Quinze minutes après....Erin s'interroge, les terroristes sont cubains et ils veulent détruire Cuba ? CORTEZ croit devoir lui préciser LIBERER Cuba !

Harm revient au hangar et cherche Josh. Un halètement lui fait lever la tête et il se précipite au secours de l'enfant. Ce dernier refuse d'abandonner sa tentative, la trappe est juste au dessus de lui ! Il grimpe sur les épaules du capitaine et l'atteint souplement.

 

 23H38GMT – PRÈS DES ÎLES DRY TORTUGAS

Alors que c'est au tour de Harm d'être suspendu au dessus de quinze mètres de vide à la seule force de ses bras, Josh, lui, a atteint l'extérieur. Une vue à couper le souffle s'offre à lui qu'il prend un instant à contempler : un couché de soleil sur l'immensité de l'océan seulement troublé par le sillage du navire filant à grande vitesse. Il fixe rapidement son antenne et rejoint Harm. Ensemble, ils redescendent.

 

 23H35GMT – QG DU JAG – FALLS CHURCH – VIRGINIE

Mac est arrivée dans le bureau de l'Amiral aussi vite qu'elle a pu, ses cheveux sont encore mouillés : l'homme est admiratif, 11 minutes pour une femme surprise sous sa douche, n'est-ce pas un record ? Pas pour un marine's ! Il tient le major au courant du contenu d'un message HF reçu il y a vingt minutes par un avion patrouilleur de la Marine en provenance du capitaine RABB. Elle sait qu'il est parti faire une croisière Tigres avec Josh...L'USS STOCKDALE a été pris d'assaut par des terroristes ; Mac a du mal à envisager que les autorités cubaines aient osé s'emparer d'une frégate américaine. Ce ne sont pas des hommes de Fidel CASTRO qui ont fait ça mais des cubains de Miami qui en ont contre lui: le danger provient de ce que le navire est équipé de quatre missiles Harpoon ! Annie, prévenue par l'Amiral entend ces derniers mots. L'Amiral lui précise que ni Harm ni Josh n'ont été capturés et la jeune femme comprend mal comment, alors, le voilier de ses deux hommes se trouve impliquer. C'est Mac qui lève toute ambiguïté et lui apprend qu'ils sont à bord d'une frégate lance-missiles de la Marine ! Elle ne témoigne d'aucune réaction quand elle comprend le mensonge dont elle est la victime et le danger que court son enfant.

Depuis le navire, Harm achève sa conversation avec l'avion patrouilleur et entend laisser Josh avec la radio, à l'abri dans l'hélicoptère. Il veut aller évaluer la situation à bord.

Sans aucun moyen, dans le hangar n°1, l'infirmier n'a pas pu sauver le marine's blessé par balle. Rosarita, la femme faussement enceinte, s'occupe des enfants et les rassure. Elle leur chante une berceuse cubaine et leur explique qu'ils n'auront pas mal lorsque la bombe explosera, ils verront une grande lumière blanche et s'endormiront pour toujours, calmes et dans la paix.

Parvenu aux coursives, Harm se heurte à CORTEZ, toujours accompagné d'Erin. Il tente de mentir, se prétendre mécanicien parti voir à une surchauffe d'une turbine, mais CORTEZ n'a aucun mal à le confondre et lit sans peine ses grades et affectations : que fait donc à bord un avocat du JAG ? Il pêche le requin ! Il n'en demeure pas moins qu'il est fait, à son tour, prisonnier !

 

 00H15GMT – QG DU JAG – FALLS CHURCH – VIRGINIE

NELSON, le Secrétaire d'État à la Marine ainsi qu'un autre officier se sont rendus dans le bureau de l'Amiral CHEGWIDDEN. Ils examinent ensemble les dernières images prises par l'avion patrouilleur P3 que Harm a réussi à joindre. Le navire file à grande vitesse et ne se trouve plus qu'à 80 miles nautiques de la Havane. Un examen attentif du pont montre que les lance-missiles sont sortis de leurs rails, les Harpoon seront bientôt à portée de tir de la capitale cubaine. Mais que cherchent donc ces terroristes et quel est leur cible ? Le SECNAV apprend alors à la cantonade que Fidel CASTRO doit bientôt prendre la parole en public dans un stade bourré de monde...ça va être un carnage ! Des dispositions ont été prises pour l'éviter, d'une part, une équipe de commandos prête à monter à bord de la frégate pour s'en emparer, d'autre part, un vol de F14 tomcats pour détruire les missiles en vol. L'Amiral est inquiet, la mission commando est extrêmement risquée du fait de la pleine lune et de la vitesse considérable du navire. Les tomcats ne vont pas manquer d'attirer l'attention des terroristes sur l'intervention américaine : l'arrêt de mort de tous les enfants est signé !

 

 00H25GMT – A 80 MILES DE LA HAVANE

Par radio, Juan informe CORTEZ de ce qu'il a repéré la présence d'un avion sur son écran radar. Il est seul et les deux hommes ne s'affolent pas outre mesure. Il reste douze minutes avant que les missiles soient à portée de tir. Depuis la passerelle de commandement où il a été emmené et où il a rejoint les autres officiers captifs, Harm a entendu ce dialogue et murmure à Bud, situé juste à côté de lui, ce qu'avec Josh ils ont fait pour parvenir à joindre cet avion, justement. Le lieutenant s'affole de la hauteur à laquelle ils ont été suspendus et ne prédit rien de bon de la réaction de la mère de l'enfant quand elle l'apprendra. Harm lui enjoint le secret le plus absolu. Le capitaine TERRY a entendu la conversation des deux hommes et Harm lui précise qu'il s'agit bien d'un patrouilleur P3, capable, avec son équipement de caméras infra-rouge, de déceler le moindre des petits signes qu'elle pourrait avoir envie d'adresser aux pilotes ! Le QG du JAG est en liaison avec lui mais les communications ont été volontairement limitées avec le navire du fait des risques d'interception.

Au JAG, Mac et Annie ont une petite conversation. Le major met tout en œuvre pour lui être agréable mais entre sa peur de mère et la trahison de Harm qui lui a menti, l'humeur de la pauvre femme est massacrante. Elle demande à Mac si Harm lui a déjà menti et elle concède avoir été menée en bateau. En revanche, Harm est la meilleure personne avec qui son fils pourrait être en pareil cas...sauf que, sans Harm, il ne serait pas en pareille situation !! Elle lui en veut d'entretenir chez Josh cette passion des avions que tout le monde croit être la prédestination de l'enfant, sans qu'il ne soit tenu compte de son avis ni de sa peur de mère. Mac temporise, elle sait et peut assurer qu'il n'est nullement dans l'intention de son partenaire de séparer, ni même d'éloigner Josh d'Annie. Mais cette dernière a du mal à y croire, elle sait qu'elle est peu considérée au JAG du fait de son comportement trop peu militaire, ses attitudes au cours de la précédente crise...elle est celle qu'il faut protéger, n'est-ce pas pour cela que Mac a cru devoir lui apporter du thé ? Et, comment elle, Mac, réagirait en pareil cas ? La regardant droit dans les yeux, Mac répond qu'elle intérioriserait tout...c'est sans doute pour ça qu'elle est alcoolique ! Annie encaisse le choc d'un tel aveu, d'une telle franchise.

Sur la passerelle, CORTEZ interroge Harm sur ce qu'il a fait avant de se faire prendre. Il commence par mentir à nouveau, prétendre être resté dans ses quartiers mais CORTEZ menace à nouveau l'équipage et le capitaine ne tergiverse plus, il s'avance et avoue avoir tenter d'entrer en communication avec l'extérieur, au moyen de son téléphone portable, mais sans y parvenir. Bud, en bon technicien et d'une voix assurée explique que cela n'a rien d'étonnant, ces petits mécanismes ne sont dotés que d'une trop faible portée. A l'instant même, une sonnerie retentit depuis sa poche... !

 

 00H35GMT – 70 MILES DE LA HAVANE

Le capitaine extrait doucement l'appareil de sa poche, en ouvre le clapet et, lentement encore, il le tend à CORTEZ en plaisantant que, s'il avait su que cela fonctionnait, il aurait appelé SOS TERRORISME ! En entendant cette voix et ces mots, l'Amiral comprend que Harm a été, à son tour, capturé. Il tend le combiné à Mac en lui demandant d'inventer n'importe quoi, c'est un faux numéro. En même temps, il demande à ce que la communication soit coupée depuis le P3. Sur la passerelle, l'appareil est désormais dans les mains de CORTEZ, Mac lui demande de parler à Tonny, elle est Sherrie et l'attend pour dîner ; sa partie de pêche va-t-elle se prolonger ? La voix est gouailleuse et entraînante. Le terroriste ne sait que répondre. Elle poursuit en parlant beuverie et la communication est coupée. L'Amiral s'amuse du scénario de Mac qui lui demande de ne pas chercher à savoir où elle a bien pu aller chercher de telles idées. Harm sourit et soutient à juste titre ne connaître aucune Sherrie. CORTEZ est néanmoins inquiet et se renseigne auprès de Juan : ce dernier le rassure, aucune communication n'est possible avec un tel appareil, ils sont trop loin des côtes. Bud renchérit : la communication interceptée doit être une erreur de transmission. De toute façon, nouvelle rassurante, l'avion localisé sur la radar repart vers le nord...

Dans le hangar, Rosalita chante aux enfants une berceuse de son pays, ils ont les yeux qui commencent à papillonner.

Depuis un poste de la passerelle, la télévision retransmet les images du grand stade de la Havane. Il est comble. C'est Erin qui explique à Harm le dessein des terroristes et il comprend alors le carnage qui se prépare. Il cherche à comprendre la motivation de CORTEZ et ce dernier lui raconte son histoire personnelle, celle de son père, trésorier de BATISTA que la police de CASTRO a arrêté, emprisonné, torturé pour finalement lui laisser le choix : la vie de son fils ou ses deux mains. En fait de libération de son peuple, c'est une vengeance personnelle que poursuit l'homme ! La justice, lui réplique-t-il !

A La Havane, CASTRO vient d'arriver et reçoit l'ovation de la foule. Il commence à prendre la parole. Les missiles sont à portée de tir, le feu vert est donnée à Juan de les tirer. Deux. L'homme se frotte les mains, actionnent diverses manettes et boutons mais...la clé ne tourne pas ! Il en informe CORTEZ qui menace son entourage. Le capitaine TERRY est responsable du risque, elle sait de quoi l'homme est capable, en présentant de tristes excuses à son commandant, elle détache une cordelette de son cou et la tend à l'homme : cette clé là est la bonne ! CORTEZ quitte à nouveau la passerelle en emmenant Erin avec lui. Harm en profite pour appeler Josh qui lui apprend, leur apprend à tous, l'intervention programmée des commandos pour prendre la frégate d'assaut et des tomcats pour détruire les missiles. Il n'y a pas une minute à perdre pour tenter de sauver les enfants, les mettre à l'abri !

La nouvelle clé fonctionne et les missiles sont lancés. Les tomcats aussi qui ont repéré les bombes et les prennent en chasse. Le premier est verrouillé. Détruit. Pour le second, le pilote choisit de le mitrailler. Les deux missiles sont à l'eau. Juan et CORTEZ les ont vu disparaître de l'écran. Deux autres sont prêts à être tirés. Harm se présente alors à la salle de lancement et entreprend l'opération de la dernière chance. Comme les premiers, les deux autres missiles seront abattus par la Marine américaine qu'il a bien réussi à prévenir, et il raconte comment. Ce n'est plus qu'une question de minutes avant que les commandos n'investissent la frégate. Le capitaine se présente comme la seule chance de s'en sortir pour les terroristes : il leur donne sa parole qu'ils pourront s'enfuir, les pales d'un hélicoptère tournent déjà, il leur suffit de prévenir Rosarita du succès de leur mission afin qu'il ne soit fait aucun mal aux enfants qu'elle retient. Les deux hommes cèdent, la préviennent par radio pendant que Harm descend au hangar. La jeune femme chante encore, elle ne veut ni ne peut partir, elle doit rester et s'occuper des enfants en garantie de la vie des hommes. Il a toujours été dit que c'était là sa dernière mission. En reprenant son chant, elle actionne un bouton de sa télécommande. Une ombre se profile dans l'encadrement de l'écoutille et l'appelle doucement par son prénom. Elle se retourne et est abattue de deux balles en plein front. L'hélicoptère décolle. Les enfants se jettent dans les bras de leur père respectif et Bud tente de réconforter Harm mais il est sous le coup d'un choc émotionnel intense. Il rejoint Josh et la passerelle. L'hélicoptère des terroristes disparaît de l'écran radar ; œuvre des tomcats ? Harm laisse Josh expliquer : il lui a ordonner de remplir les réservoirs avec de l'eau ! A l'exclamation admirative d'Erin succèdent les félicitations de l'équipage. Cet enfant est bien, déjà, un peu des leurs. Le capitaine TERRY reconnaît que tous lui doivent une fière chandelle !

 

 16H15GMT – QG DU JAG – FALLS CHURCH – VIRGINIE

Josh reçoit les félicitations de l'Amiral et de Mac pendant que sa mère s'entretient avec Harm ; Il lui présente des excuses de lui avoir menti et comptait bien tout lui avouer à leur retour. Il n'a certainement pas voulu apprendre à Josh à le faire et, pour lui, cette escapade ne devait être rien de plus qu'une blague de potaches ayant décider de faire le mur. Enfin, il voulait apprendre au jeune homme à ne plus avoir peur de la vie...non pas que sa mère ne sache pas faire mais elle doit bien se reconnaître un peu craintive et admettre que, parfois, elle peut communiquer cette peur à son fils. Elle admet, elle reconnaît, mais ajoute que ce n'est pas le problème de Harm ! Il s'agit de son défi et - elle le regarde droit dans les yeux, un très léger sourire aux lèvres – elle compte bien le relever, seule, en ne le revoyant plus jamais ! Harm met un instant à comprendre la portée irréversible de ces paroles, il est éberlué, muet, il pâlit. Elle lui dit adieu et il tente à peine de la retenir. Il est empêché de la suivre dans les couloirs par l'arrivée dans son bureau de Bud, hilare, qui s’exclame qu'elle a dit oui ! Le capitaine ne comprend pas tout de suite et le lieutenant explique qu'il s'agit d'Harriet. Elle est en Floride, chez ses parents, il vient de lui demander sa main et elle a répondu oui ! C'est sans doute d'avoir frôler la mort qui lui en a donné le courage ! Il est fou de bonheur ! Sans parvenir à sourire mais chaleureusement quand même, Harm serre la main de son subordonné et le félicite. Il ne peut rendre son salut à Josh qui, déjà, s'éloigne vers les ascenseurs. Il accepte d'être le témoin de Bud et, quand ce dernier s'en va avertir le major de cette grande nouvelle, il reste...SEUL.

Kikavu ?

Au total, 27 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

friends76 
10.05.2019 vers 03h

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

boubou40 
26.06.2018 vers 22h

Annaelle19 
08.06.2017 vers 13h

Marion 
30.04.2017 vers 00h

Annaelle80 
13.04.2017 vers 11h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

albi2302 
Locksley 
zab4942 
Ne manque pas...

Livraison de juillet : de nouvelles cartes sont disponibles pour la collection d'HypnoCards !
HypnoCards | Nouvel arrivage !

Activité récente

Les Sondages
01.07.2022

Acteurs
Aujourd'hui à 21:03

Actualités
Rabb et Mackenzie aident le NCIS de Los Angeles sur M6 !

Rabb et Mackenzie aident le NCIS de Los Angeles sur M6 !
Aujourd'hui, samedi 30 octobre, Harmon Rabb et Sarah Mackenzie sont de retour sur le petit écran...

Catherine Bell vous attend dans son quartier pour Un Soupçon de Magie

Catherine Bell vous attend dans son quartier pour Un Soupçon de Magie
Avis aux fans de Catherine Bell : un quartier Good Witch a ouvert ses portes sur la citadelle cette...

David James Elliott rejoint la série Heels

David James Elliott rejoint la série Heels
David James Elliott et Joel Murray (Mad Men) rejoignent la série Heels dans des rôles...

HypnoAwards : Good Witch, meilleur drame du câble !

HypnoAwards : Good Witch, meilleur drame du câble !
Félicitations à la série Good Witch dans laquelle Catherine Bell joue la gentille sorcière Cassie...

Un Soupçon de Magie obtient une 7ème saison

Un Soupçon de Magie obtient une 7ème saison
Sortilège réussi pour Cassie Nightingale, la jolie sorcière jouée par Catherine Bell reviendra pour...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Quelle série issue de la franchise a votre préférence ?

Total : 34 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

Aloha81, 01.07.2022 à 14:45

Aloha ! Nouvelle PDM et le nouveau calendrier est arrivé sur le quartier Magnum P.I. !

ShanInXYZ, 01.07.2022 à 18:21

Nouveau mois sur le quartier Doctor Who : Calendrier, PDM spéciale Matt Smith, Survivor, etc... Passez voir le Docteur

sanct08, Avant-hier à 12:18

Hello, une nouvelle animation vient de débuter sur X-Files et on cherche des candidats pour une anim sur Le Caméléon :=)

Sevnol, Hier à 23:21

Nouveau sondage sur His Dark Materials ! Merci d'avance pour vos votes

langedu74, Aujourd'hui à 21:18

Dernière session du Ciné-Emojis avant la pause estivale, sur le quartier HypnoClap !

Viens chatter !